Une maison sur un toit (©Esprimm)
Une drôle de demeure est à vendre à Boulogne-Billancourt. Il s’agit d’une maison posée sur un immeuble de bureau.
(LaVieImmo.com) – À vendre: maison dans le ciel. Posés sur le toit d’un immeuble de bureaux de Boulogne-Billancourt, quatre cubes de verre et de bois blanc ont rapidement trouvé preneur dans cette banlieue parisienne chic, où les terrains sont rares et chers.
C’est une anonyme façade brune, typique des années 70. Mais en levant la tête on aperçoit au-dessus du bâtiment, de vastes surfaces vitrées et des coursives plantées d’arbustes: quatre maisons individuelles en triplex, de 80 à 100 m2, vendues 1,1 million d’euros chacune, seront bientôt habitées. Les propriétaires y accèderont par l’ascenseur qui dessert les bureaux, en composant un code. Seulement séparé du vide par un garde-corps de verre, le visiteur peut être pris d’un petit vertige. « C’est vrai qu’on est pas mal dans le ciel, au-dessus de tout le monde », lance en souriant Vincent Eschalier, l’architecte de 34 ans qui a signé ces constructions épurées, bordées de terrasses privatives, pour le promoteur Esprimm.
Après avoir travaillé pour le studio de Frank Gehry – notamment sur le projet de la Fondation Louis Vuitton -, et le designer Mark Newson, il a ouvert en 2009 son agence qui compte déjà dix architectes, et dit gérer les chantiers avec « convivialité », dans « l’esprit du rugby ». « Tout le monde a sa place au rugby: les petits rapides comme les gros lents. Mais si on ne se donne pas à 100%, on perd ».
Une bonne affaire
Vincent Eschalier a déjà expérimenté ce type de construction, en livrant en 2013, pour le même promoteur, quatre maisons sur le toit d’un immeuble résidentiel du 13e arrondissement de Paris.
Bonne affaire pour les trois copropriétaires du bâtiment, proche de la Grande Bibliothèque, la vente des droits à construire avait alors permis de financer le ravalement de l’immeuble et sa rénovation intérieure. « Cela a redynamisé l’immeuble, ça l’a vraiment fait renaître », rapporte l’architecte. Estimez votre bien

« Construire sur un toit est compliqué, et plus cher aussi », dit-il à l’AFP, avec un coût moyen de 5.000 à 7.000 euros le m2 (hors taxes) contre 3.000 ou 4.000 euros pour une construction classique – mais c’est aussi trois fois plus rapide, car ces maisons en ossature bois ont été montées à partir d’éléments préparés en usine.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/iUR9WXWuiwk/une-maison-posee-sur-un-toit-d-immeuble-a-vendre-37022.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière