La folie d’Artois à Bagatelle. (©GIRAUD Patrick – Wikipédia)
Non il ne s’agit pas d’une dépense déraisonnable (quoique) mais d’un terme qui renvoie à un style architectural et à une époque particulière. Instant culture.
(LaVieImmo.com) – Vous connaissez peut-être le quartier de la Folie-Méricourt dans le XIème arrondissement de Paris, qui abrite notamment le cirque d’hiver. Mais savez-vous d’où vient son nom étonnant? Tout simplement des maisons qui y étaient construites. Jusqu’à la fin du XVIIème siècle, ce lieu est un faubourg de Paris, il est en dehors des limites de la ville. Et les folies étaient « autrefois des riches maisons de plaisance », explique le dictionnaire Larousse. Les folies étaient construites en périphérie des villes par l’aristocratie ou la bourgeoisie, à partir de la fin du XIVème siècle. C’était donc des résidences de weekend avant l’heure.
L’encyclopédie Universalis précise que « la folie répondait dans sa destination et dans sa conception à un caprice de courtisan, qui se faisait un jeu de bâtir l’une de ces maisons dans un laps de temps très court, comme par une sorte de défi de l’argent au temps ». Ainsi les pièces sont petites et raffinée pour répondre aux besoins d’intimité. Bien souvent, il n’y avait pas de cheminées car le propriétaire n’utilisait sa folie qu’à la belle saison.
L’encyclopédie raconte même que « la folie de Bagatelle (dont le nom exprime à lui seul une forme de défi), construite en soixante-quatre jours (en 1777), fut l’objet d’un pari entre le comte d’Artois et la reine : il lui soutint que «Bagatelle» serait édifié pendant le voyage du roi à Fontainebleau ; et le pari fut tenu, grâce à l’architecte Bélanger, spécialiste de ces constructions ».
D’où vient ce mot?
Deux explications ont été avancées pour justifier l’origine de ce nom. La première, c’est l’écrivain et historien Didier Masseau qui la raconte dans son livre « Fêtes et folies en France à la fin de l’Ancien Régime ». L’auteur y explique qu’Antoine Furetière, un homme d’église, définit à la fin du XVIIème siècle les folies de la manière suivante : « il y a plusieurs maisons que le public a baptisées du nom de la folie, quand quelqu’un y a fait plus de dépenses qu’il ne pouvait, ou quand il a bâti de quelque manière extravagante ».
Mais le Littré, dictionnaire de la langue française, avance une deuxième explication : « On y voit d’ordinaire le mot folie. Mais cela devient douteux quand on trouve dans des textes du Moyen Age : foleia quae erat ante domum, et domum foleyae, et folia Johannis Morelli ; le soupçon naît qu’on a là une altération du mot feuillie ou feuillée ». L’idée serait donc des maisons cachées par des feuillages pour y batifoler en toute discrétion.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/0KTegeXHEcM/savez-vous-ce-que-signifie-vraiment-une-folie-en-immobilier-44068.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière