Pascal Beuvelet

Biographie
Président Fondateur d’In&Fi Crédits http://www.inandfi-credits.fr/ Promoteur depuis 1975, membre fondateur du réseau Century 21 en France, Pascal Beuvelet maîtrise l’immobilier et la franchise. Au fait des problématiques des particuliers dans le financement de leurs acquisitions immobilières, il s’ …Lire la suite

Sauf bouleversement de la conjoncture internationale, il n’y a aucune raison pour que les taux des crédits immobiliers augmentent significativement. Explications.
En ce début 2014, dans une économie de pénurie, nous sommes paradoxalement dans une situation où les taux d’emprunt (État, Entreprises, Ménages) sont quasiment au plus bas.
Si nous considérons les taux immobiliers cette configuration est exceptionnelle pour des raisons qu’il convient de rappeler.
– Un taux de refinancement des banques à la BCE à 0.25%. Le plus bas jamais pratiqué. – Des liquidités abondantes et la prévision d’une nouvelle distribution. Il faut savoir que le marché interbancaire est gelé. Les banques, méfiantes, ne se prêtent plus entre elles. – Un coût financier des ressources bancaires en baisse constante. Les dépôts sont rémunérés à 1.25% qui pourrait devenir 1% en février. – Une concurrence permanente entre banques favorisant celles qui disposent d’autres ressources que celles du marché (Caisse d’Epargne, La Banque Postale, AXA Banque). – Le poids grandissant des courtiers qui arbitrent 25% des crédits distribués et régulent la concurrence. Ces courtiers orientent naturellement leurs clients vers la meilleure solution de crédits.
A ce stade de quasi plancher des taux (2.95% toutes durées confondues*) le plus facile à envisager c’est évidemment qu’ils remontent ! Oui sans doute mais à quel moment et pour quelles raisons ?
Sauf bouleversement de la conjoncture internationale il n’y a aucune raison pour que les taux des crédits immobiliers augmentent significativement.
Que constatons-nous en France : – La Dette publique est à plus de 1900 milliards d’euros (sans comptabiliser le hors bilan).Sans réelle politique de réduction elle augmentera en 2014. – La pression fiscale est au plus haut.
La suite s’enchaine tout naturellement : – Les entrepreneurs déstabilisés sont dans l’incapacité d’imaginer un avenir serein. En l’état Ils n’investissent et ne recrutent que contraints et produisent donc moins de richesses. – Les ménages, les entreprises et même l’État ont moins de ressources. – La consommation est en berne. – Aucune inflation bien au contraire. L’objectif de 2% de la BCE est explosé à la baisse et la déflation menace.
En l’état il est clair que toute remontée des taux provoquerait un blocage quasi immédiat de toute l’économie. Ce qui signifierait la quasi faillite de l’État surtout quand on sait qu’il utilise plus de 59% du PIB pour son propre fonctionnement.
De toute façon, la gouvernance européenne ne peut pas envisager la situation catastrophique qui découlerait la faillite d’un des Etats majeur de l’Europe y veillera. Ce trop fameux « Too big to fail » qui empire les situations.
Aussi, sauf bouleversement de la conjoncture internationale, les taux qui gouvernent notre économie devraient rester durablement bas.
– Taux bas pour l’Etat afin de réduire le coût du service des intérêts de sa dette. En espérant concomitamment une politique courageuse de réduction de la mauvaise dette. Ne pas perdre de vue que l’augmentation de 1% des taux d’intérêt couterait plus de 19 milliards d’euros.
– Taux bas pour que les entreprises et les ménages reprennent goût à l’investissement. Et envisager un retour de la confiance des entrepreneurs qui alors recruteront et créeront de la richesse.
Dans ce contexte, pour le moins irrationnel il faut bien le dire, les emprunteurs à long terme bénéficient d’une excellente opportunité financière pour réaliser leur projet immobilière.
*Source In&Fi Crédits Taux nominal moyen de décembre hors assurances et sûretés

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/MmDf_ECCk38/sauf-catastrophe-les-taux-resteront-durablement-bas-38904.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière