Selon les rumeurs, le propriétaire de la mythique villa serait un peu trop gourmand (©Alberto E. Rodriguez Getty Image North America – AFP)
Selon un spécialiste de l’immobilier, la mythique propriété dans laquelle le « roi de la pop » a vécu plus de quinze ans serait largement surévaluée. Son propriétaire, le patron du fonds Colony Capital, devra donc s’armer de patience. À moins de la brader?
(LaVieImmo.com) – Près d’un an après la mise en vente de Neverland, rien n’a changé dans la mythique maison qu’a occupée Michael Jackson pendant plus de quinze ans. La célèbre propriété située à Los Olivos, à 200 kilomètres de Los Angeles et à une dizaine de minutes en voiture des premières plages de sable fin, attend toujours son futur propriétaire.
Il faut dire que ce ranch de 1.000 hectares, qui comprend 22 bâtiments dont une maison principale de six chambres, un cinéma et un théâtre, s’adresse avant tout à de riches investisseurs. En effet, ces derniers devront débourser 100 millions de dollars (87,5 millions d’euros) pour s’exercer au « moon-walk » dans les nombreuses pièces que compte la bâtisse principale, rebaptisée depuis « Sycamore Valley Ranch ».
Le milliardaire Tom Barrack, président du fonds d’investissement Colony Capital, l’avait rachetée en 2008 pour 23 millions de dollars. En grandes difficultés financières, la star avait dû s’en séparer pour payer ses dettes, accumulées après ses procès pour pédophilie. Le fondateur de ce fonds s’était portée caution afin d’éviter une saisie du bien, à condition que Michael revienne sur scène. Mais l’artiste est mort 18 jours avant la date de son premier concert.

200 fois plus chère qu’un bien équivalent en bord de mer
Depuis, la maison a fait l’objet d’importants travaux de rénovation, mais peine toujours à trouver preneur. Et contrairement à Céline Dion ou Jennifer Lopez qui n’ont pas hésité à baisser le prix de vente de leurs magnifiques villas pour séduire d’éventuels acquéreurs, son actuel propriétaire n’est visiblement pas prêt à brader la sienne.
Pourtant, selon l’agence Zillow citée par Bloomberg, son prix est 200 fois plus élevé que le prix médian d’une maison de même standing à Santa Barbara (Californie), en bord de mer, où il ne se vend chaque année que deux biens de plus de 4 millions de dollars. D’ailleurs, seules quatre propriétés d’au moins 100 millions de dollars sont proposées par Zillow, dont le manoir du fondateur du magazine Playboy.
Mais comme le dit si justement Bloomberg, « Neverland n’est comparable à aucune autre demeure ». Tout simplement parce que le chanteur est inimitable, comme sa maison…

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/_C_Jl__sWCQ/pourquoi-personne-ne-veut-racheter-l-ancien-ranch-de-michael-jackson-35344.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière