A Bordeaux, les prix progressent sur un an. (©Nicolas Tucat – AFP)
Les tarifs des appartements anciens ont reculé cet été dans 70% des villes de plus de 200.000 habitants. C’est le cas à Nantes, à Bordeaux ou encore à Marseille.
(LaVieImmo.com) – les prix des appartements anciens ont baissé dans la plupart des grandes villes de France. Au cours des trois derniers mois, ils ont en effet reculé dans 70% des villes de plus de 200.000 habitants, selon les chiffres du baromètre LPI-SeLoger publié ce lundi. Les prix signés (mesurés lors de la signature du compromis) ont ainsi reculé de 4,7% à Montpellier (à 2845 euros le mètre carré), de 1,7% à Nantes (à 3349 euros), de 0,4% à Marseille (3067 euros) ou encore de 1% à Lyon (4633 euros).
Dans les grandes villes de moins de 200.000 habitants, on observe le même mouvement. Au Havre, par exemple, les prix ont cédé 6,3% au cours des trois derniers mois pour s’établir à 1994 euros du mètre carré en prix signés. À Toulon, ils ont perdu 9,9% (à 2247 euros le mètre carré), à Grenoble 4,5% (2490 euros), ou encore à Saint-Etienne 4,6% (1357 euros).
Cependant, sur un an la situation est bien plus contrastée. D’ailleurs, dans son baromètre LPI-SeLoger constate que dans 60% des villes de plus de 100.000 habitants, les prix « progressent toujours et parfois rapidement ». Ainsi, à Bordeaux où les prix ont reculé de 2,5% sur trois mois, ils se sont tout de même envolé de 12,8% sur un an, à 4.676 euros du mètre carré. À Lyon où ils ont cédé 1% cet été, ils ont bondi de 10,4% sur une année pour atteindre 4.591 euros du mètre carré.
Petite hausse à Paris
À Paris, les prix ont grignoté 0,7% au cours des trois derniers mois et ont pris 7% sur un an. Ils ressortent à 9.857 euros aujourd’hui, prix signés donc, ils devraient passer la barre des 10.000 euros rapidement. En effet, d’après ce baromètre, le prix affiché, c’est-à-dire avant négociations, dans la capitale atteint déjà 10.434 euros.
Sur l’ensemble de la France, les prix signés des logements anciens ont progressé sur trois mois. Ils ont grignoté 0,3%. Sur un an, ils progressent encore de 4%. « Confirmant le ralentissement qui se renforce au fil des mois, la hausse des prix de l’ancien se fait donc moins vive », souligne le baromètre LPI – SeLoger.
>> A lire : Le marché immobilier freine mais la France est encore loin du krach

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/9yRAuU-NoCQ/les-prix-immobiliers-ont-baisse-cet-ete-dans-70-des-tres-grandes-villes-43514.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière