Bordeaux est l’une des villes où les prix grimpent le plus depuis deux ans (©AFP)
Le ralentissement est perceptible sur les prix au 2e trimestre, tandis que le volume de transactions reste à un niveau très élevé.
(LaVieImmo.com) – les prix de l’immobilier ancien ont progressé au deuxième trimestre en France, gardant leur tendance positive malgré un ralentissement par rapport au début de l’année, selon l’indice notaires-Insee publié jeudi.
Entre avril et juin, les prix de l’immobilier ancien ont augmenté de 2,8% par rapport à la même période de l’année précédente, selon ces estimations encore provisoires. A ce niveau, la progression des prix marque un petit ralentissement par rapport au premier trimestre, même si les notaires ont nettement révisé à la baisse celle-ci. Elle s’établit maintenant à +2,9%, toujours sur un an, contre +3,5% précédemment, à la suite d’un changement de méthodologie: l’indice tient notamment compte d’une géographie bien plus affinée en Île-de-France.
Le marché poursuit ainsi sur sa lancée une année 2018 qui marque une dynamique solide après deux années florissantes: les transactions y avaient atteint des niveaux sans précédent, dans un contexte de très bas taux d’intérêt favorisant les prêts immobiliers.
Dans le détail, les prix des appartements progressent de 3,3% sur un an au 2e trimestre, quand ceux des maisons augmentent de 2,5%.
En Ile-de-France, le marché ralentit. La hausse des prix des logements franciliens atteint désormais 4,1% sur un an, contre 4,2% au premier trimestre et 4,7% au dernier trimestre 2017. Du côté des appartements, à Paris, les prix flambent encore de 7,1% sur un an au 2e trimestre, contre +3,7% en Petite Couronne et +0,9% en Grande Couronne.
953.000 ventes sur un an
En province, les prix augmentent près de deux fois moins rapidement, à +2,3% entre le deuxième trimestre 2017 et le deuxième trimestre 2018. Là encore, le ralentissement est notable, alors que les prix augmentaient sur un an de 2,4% au premier trimestre et de 2,6% au quatrième trimestre 2017.
Le marché reste néanmoins extrêmement dynamique en matière de ventes. En juin, près de 953.000 logements anciens avaient été vendus au cours des douze derniers mois. « Si l’on rapporte les transactions au stock de logements disponibles, qui augmente d’environ 1 % par an, la proportion de ventes est équivalente à celle du début des années 2000 », détaille l’Insee.
Ces chiffres confirment plutôt les premiers bilans semestriels tirés au début de l’été par plusieurs agences: elles faisaient état d’une progression persistante des prix, avec des performances contrastées en matière de volumes de vente.
(Avec AFP)

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/hqglgyWPFLg/les-prix-immobiliers-continuent-de-progresser-mais-moins-vite-43372.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière