Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement (©Ludovic Marin – AFP)
Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a assuré que les effets de l’IFI seront évalués à l’automne 2019. Si la mesure ne fonctionne pas, des ajustements pourraient avoir lieu.
(LaVieImmo.com) – L’ISF va-t-il faire son grand retour? Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, était interrogé sur RTL sur un possible rétablissement de l’Impôt sur la fortune (ISF), transformé l’an dernier en Impôt sur le fortune immobilière (IFI).
Benjamin Griveaux a assuré que « ce sujet-là n’est pas sur la table », demandant « 18 à 24 mois pour que la mesure fasse son plein effet ». Il a donc donné rendez-vous à l’automne 2019 pour une évaluation par le Parlement. Mais il a ajouté que « si quelque chose ne marche pas, on n’est pas idiot, on va le changer ».
« Le sujet pourra être rouvert »
Il a rappelé que le gouvernement « n’a pas supprimé l’ISF », il l’a transformé. « Sur les patrimoines immobiliers on a maintenu la fiscalité telle qu’elle était. On a supprimé sur quoi ? Sur les actions, parce que on en avait assez que des gens qui gagnent très bien leur vie décident de placer leur argent sur des fonds étrangers. Cela n’a aucun sens, cela ne revient pas dans l’économie réelle (…). Ce n’est pas un cadeau aux riches ». L’idée est de « voir si cet argent » est « fléché dans nos PME pour les développer, pour qu’elles innovent, qu’elles investissent, pour qu’elles embauchent ».
Dans quelques mois, le Parlement va donc vérifier que les effets de l’IFI se font bien sentir en France. « Si l’évaluation n’est pas la bonne, le sujet pourra être rouvert ». Mais Benjamin Griveaux n’a pas donné plus d’information sur les futures pistes.
« Je proposerai de rétablir l’ISF »
De son côté, la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, est prête à proposer de « rétablir l’ISF » si les évaluations du nouveau dispositif qui le remplace ne sont pas concluantes, selon un communiqué de son cabinet.
Dans ce communiqué reprenant les propos qu’elle a tenus la veille lors d’une émission de France 3 consacrée aux « gilets jaunes », la ministre défend une « position personnelle sur l’ISF »: « Nous allons évaluer la transformation de l’ISF en IFI » (impôt sur la fortune immobilière), et « si l’évaluation montre que des capitaux ne sont pas suffisamment injectés dans l’économie française, je proposerai de rétablir l’ISF ». « Ce matin, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, annonce que c’est désormais la position officielle du gouvernement », souligne le communiqué.
Larcher « pas favorable » au rétablissement de l’ISF
Le président du Sénat Gérard Larcher n’est « pas favorable » à la suppression de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et au rétablissement de l’impôt sur la fortune (ISF), même si le « dialogue » sur le sujet lui « semble légitime », a-t-il déclaré.
« Si l’évaluation démontrait que cet impôt n’est autre chose qu’un sparadrap pour parler à l’opinion publique, rien n’est impossible. Mais je ne crois pas que ce soit une bonne solution », a-t-il insisté. « Notre travail ce n’est pas simplement de voter la loi, c’est aussi de contrôler », a-t-il souligné. « Que cette question fasse l’objet du dialogue, tout ceci me semble légitime », a-t-il poursuivi.
Avec AFP

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/KnI9G1b4aqU/le-nouvel-impot-sur-la-fortune-va-devoir-faire-ses-preuves-d-ici-fin-2019-44160.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière