Pendant la crise sanitaire, les piscines privées sont en vogue (©Free-Photos – Pixabay)
Grâce à une météo clémente et des Français bloqués chez eux, le marché de la piscine a évité la crise. « Le nombre de commandes de piscines a été multiplié par deux voire par trois par rapport à 2019 pendant la même période », rapporte Gilles Mouchiroud, président de la Fédération des professionnels de la piscine et du spa.
(BFM Immo) – Joachim et Laura avaient prévu de passer l’été à l’étranger, mais la pandémie a contrecarré leurs plans. En 2021, ils profiteront de leur nouvelle piscine, à l’image de nombreux Français dont les achats et locations dopent l’activité de ce secteur. Ce couple de Seine-et-Marne visait New York et Budapest, mais « nous avons été contraints de réorganiser nos vacances en France et notre seul critère était une maison avec piscine », explique Joachim Lathuiliere, 28 ans. « Dès le retour de congés, j’ai pris contact avec des piscinistes et on a signé dans les jours suivants », poursuit-il. « Partir en vacances sans visée touristique mais uniquement pour avoir une maison avec piscine ce n’est pas forcément le plus rentable, autant l’avoir directement chez soi ». La construction débutera en octobre et le bassin devrait être prêt pour l’été.
Restriction des déplacements, volonté de passer de bons moments à la maison: de nombreux Français sautent le pas. « Le nombre de commandes de piscines a été multiplié par deux voire par trois par rapport à 2019 pendant la même période », rapporte Gilles Mouchiroud, président de la Fédération des professionnels de la piscine et du spa. « Météo favorable pendant le confinement et inquiétudes des familles françaises sur ce qui peut se passer demain avec la crise sanitaire : il y a vraiment eu une réflexion autour du bien-être chez soi », poursuit-il. « Les familles sont de plus en plus attachées à aménager leur chez-eux. La piscine est un produit vraiment adapté ».
Hausse de 6% sur un an
Le nombre de bassins livrés pour l’année 2020 a augmenté de 6% sur un an, selon la Fédération. Le prix moyen d’une piscine en 2020 se situe entre 19.000 et 22.000 euros, pour 37 mètres carrés. « La tendance est favorable. Notre filière est préservée de la crise, même si nous restons prudents », assure le président de la FPP.
Le baromètre du printemps 2020 de la Fédération indique une augmentation de 3% du chiffre d’affaires piscine. Le chiffre d’affaires négoce, c’est-à-dire ce qui concerne les équipements accessoires comme les filtres à eau et l’électrolyse, a quant à lui augmenté de 9,5%, selon M. Mouchiroud. En 2019, le seuil des 2,5 millions de piscines privées de plus de 10 mètres carrés a été dépassé, indique la FPP. 2020 pourrait être la cinquième année consécutive de progression du marché de la piscine. En 2019, le secteur avait enregistré une hausse de 11% de son chiffre d’affaires.
Les locations de piscines explosent
La location de piscines privées a, elle aussi, le vent en poupe. Sur le même principe qu’Airbnb pour les logements, des propriétaires de piscines louent leurs bassins à la journée. Patricia Sase est propriétaire d’une piscine à Choisy-le-Roi, dans le Val-de-Marne. Avec son mari, elle s’est inscrite sur le site Swimmy, la première plateforme de location de piscines entre particuliers en France, en juin dès la sortie du confinement.
A 20 euros par personne la demi-journée, son agenda de location ne désemplit pas. « Pour la plupart, ce sont des gens qui ont l’habitude de partir en vacances, mais cette année ils n’ont pas pu », affirme-t-elle. « On s’est gardé deux jours par semaine, le mardi et le mercredi pour pouvoir en profiter, sinon tous les jours étaient complets », assure Patricia. Le couple de sexagénaires a prévu d’interrompre les locations à partir du 15 septembre, alors qu’il y a encore de la demande. « On nous a écrit pour le mois d’octobre, et même pour avril! ».
Le site Swimmy, concurrencé par LouerUnePiscine.com, a connu un énorme pic d’activité à la sortie du confinement. « Sur notre chiffre d’affaires de mai 2020, on a fait fois 30 par rapport à mai 2019 », affirme Raphaëlle de Monteynard, fondatrice de la start-up. « On a multiplié par quatre notre chiffre d’affaires sur toute la saison ». « Après le confinement, on était dans une volonté de refaire des événements entre amis ou en famille », poursuit Raphaëlle de Monteynard. Le nombre de propriétaires et locataires inscrits sur la plateforme est resté croissant tout au long de l’été. Le site compte désormais plus de 110.000 inscrits contre 45.000 au début de la saison.
Avec AFP

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/ohskT68SNNE/la-crise-sanitaire-a-dope-les-achats-de-piscine-49438.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière