Les prix des appartements ont bondi de 157% en 20 ans (©dr)
Si les prix de l’immobilier ont flambé un peu partout ces dernières années, la hausse est loin d’être homogène. Des différences apparaissent en fonction de la localisation, mais aussi du type de bien, maison ou un appartement.
(LaVieImmo.com) – La palme de la plus forte hausse de prix en France revient aux… appartements de la région Ile-de-France. Dans l’ancien, de 1996 à 2015, le mouvement de hausse de prix a atteint 157% pour les appartements et 128% pour les maisons, selon les Notaires d’Ile-de-France. La région francilienne, la plus fournie en appartements, a pourtant tardé au démarrage comparé à la province, qui concentre l’essentiel des maisons : de 1996 à 1998, les prix des logements anciens étaient encore en légère baisse en Ile-de-France, accusant le coup de la fin de la crise du début des années 90, alors qu’un mouvement de hausse était déjà entamé en province.
Mais à l’inverse, en 2008, la hausse s’est poursuivie en Ile-de-France alors que les prix en province baissaient déjà, indiquent les notaires. « Après le trou d’air (2008-2009) lié à la crise des subprimes et ses conséquences », la hausse des prix a alors repris dans la région avec davantage de vigueur. En bout de course, de 2009 à 2012, la hausse a donc atteint 21% en 3 ans en Ile-de-France, contre seulement 6% en province.
Lyon alignée sur ParisEstimez votre bien

Localement, les villes n’ont pas non plus imprimé, loin s’en faut, le mouvement haussier en même temps. Ainsi, à Marseille, les prix des appartements ont été multipliés par 3 de 1996 à 2007, mais ont davantage baissé au moment de la crise en 2008-2009. La cité phocéenne a, par la suite, profité dans une moindre mesure qu’ailleurs de la reprise de 2010-2011, avant d’entamer une « baisse prononcée » depuis 2011.
A Lyon, au contraire, les prix ont suivi globalement la tendance nationale jusqu’en 2007. Mais la baisse de 2008-2009 y a été moins marquée que dans les autres métropoles, soulignent les notaires, tandis que les prix ont ensuite continué à progresser jusqu’en 2013 pour finalement se maintenir.
Comme dans la capitale ! Résultat, sur 20 ans, les prix des appartements à Lyon (3.270 €/m² au troisième trimestre 2015) ont été multipliés par 3,1. Soit presque autant qu’à Paris (8.020 €/m²), aujourd’hui 3,3 fois plus chère, alors que les prix marseillais (2.260 €/m²) ont été multipliés par 2,6. Juste au-dessus de la moyenne de l’ensemble de la province : 2,4.
Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/5VzpTuiWWFE/immobilier-en-20-ans-les-prix-des-appartements-ont-bondi-de-157-34024.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière