Les arrondissements où les prix ont le plus progressé. (©Lionel Bonaventure – AFP)
Les prix ont progressé de 3,5% dans la capitale, entre juin 2017 et juin 2018, selon une étude Savills. Mais certains arrondissements sont évidemment bien plus primés que d’autres.
(LaVieImmo.com) – Entre juin 2017 et juin 2018, les prix de l’immobilier de luxe parisien ont progressé de 3,5%. Si Paris dans son ensemble est concerné par la hausse, « 86% des transactions de plus de 2 millions d’euros ont eu lieu dans les arrondissements centraux », précise le spécialiste de l’immobilier Savills.
Le Vème arrondissement Ainsi, le Vème est l’arrondissement qui a vu ses prix le plus augmenter entre septembre 2017 et septembre 2018, ils ont progressé de 7,3%. « Dans cet arrondissement, les familles françaises sont attirées par les meilleurs établissements scolaires, mais les appartements familiaux sont rares. Les prix ont progressé de 7,3 % sur un an, soit plus que la moyenne parisienne », analyse Savills. Les adresses prestigieuses sont notamment quai de la Tournelle, place du Panthéon et rue Laromiguière. Le IIIème arrondissement Dans le IIIème, les prix ont progressé de 6,3% sur un an. Mais cet arrondissement est également celui qui a enregistré la plus forte progression les cinq dernières années avec 22,6%. Les adresses prestigieuses du Haut-Marais sont rue des Quatre-Fils, rue du Parc Royal ou encore rue Elzévir. Le VIIème arrondissement Le VIIème arrondissement a vu ses prix progresser de 6,2% sur la période. Les prix ont régulièrement augmenté, en particulier dans le quartier Saint-Thomas-d’Aquin. D’ailleurs, les notaires ont enregistré en 2018 une vente exceptionnelle dans ce quartier. Un loft de 234 mètres carrés s’y est vendu 8.194.700 euros, soit 35.020 euros du mètre carré. « Les prix les plus élevés (entre 20.000 et 30.000 euros le mètre carré) sont ceux des propriétés avec jardins privés et/ou vue panoramique », précise Savills. Les adresses prestigieuses sont avenue Émile Deschanel, rue du Bac ou encore quai Voltaire. Le VIIIème arrondissement Dans le VIIIème, les prix ont pris 4,8% entre septembre 2017 et septembre 2018. Au nord, se trouvent les appartements familiaux, au sud les propriétés les plus prestigieuses. « Au sein du Triangle d’Or, entre les Champs-Élysées, l’avenue Montaigne et l’avenue George V, les prix sont en moyenne de 15.000 à 30.000 euros le mètre carré ». Les adresses prisées sont avenue Montaigne, avenue George V et rue du faubourg Saint-Honoré. Le XVIème arrondissement Dans le XVIème, les prix ont augmenté de 4,6%. Il est le quartier préféré des expatriés qui rentrent en famille. À Porte Dauphine, un studio de 59 mètres carrés s’est vendu 2.400.000 euros, soit 40.680 euros du mètre carré. Le record de l’année. Les coins recherchés sont avenue Foch, avenue Georges Mandel et avenue du Président Wilson. Le VIème arrondissement Si le VIème reste l’arrondissement le plus cher de Paris (13.010 euros selon les derniers chiffres des Notaires), ses prix n’ont progressé « que » de 3,6% entre septembre 2017 et septembre 2018. Un triplex de 132 mètres carrés à Odéon dans le VIème arrondissement s’est vendu 4.000.000 euros, soit 30.300 euros du mètre carré, ont dévoilé les notaires. Les rues à choisir sont rue Guynemer, rue de Seine et rue Bonaparte. Le Ier arrondissement Le plus petit arrondissement de Paris se distingue par un faible volume de transactions. Les prix ont tout de même progressé de 2,6% dans le Ier arrondissement. « Parmi les adresses les plus emblématiques, des appartements offrant des vues sur le Palais Royal, le jardin des Tuileries ou la place Dauphine. Les prix vont de 15.000 à 30.000 euros le mètre carré », précise Savills. Ainsi, les adresses prestigieuses sont place Dauphine, rue de l’Amiral de Coligny et place de Valois. Le IVème arrondissement Également connu comme le Marais, les prix ont progressé de 1,6% dans le IVème arrondissement. « Les prix les plus élevés sont compris entre 15.000 et 30.000 euros le mètre carré pour un appartement situé Île Saint-Louis avec vue sur la Seine », note Savills. Les adresses prestigieuses sont quai de Béthune, quai d’Orléans, place des Vosges. Le IIème arrondissement
Et enfin, dans le IIème arrondissement, les prix ont pris 1,2% en un an.  » En pleine mutation, il attire les entrepreneurs et les start-up. Les prix ont progressé de 13,6 % comparé au pic de 2011″. Les adresses à retenir sont rue Volney, rue des Capucines et rue Danielle Casanova.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/jMqzz46QugA/immobilier-de-luxe-a-paris-dans-quels-arrondissements-les-prix-ont-le-plus-progresse-44294.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière