En fonction des régions, la part des revenus consacrés au loyer varie sensiblement (©AFP)
Dans certaines régions, les revenus des locataires sont pratiquement six fois supérieurs à leur loyer. Dans d’autres territoires où le marché est plus tendu, ce ratio est bien plus faible.
(BFM Immo) – Combien de temps faut-il pour trouver une location ou un locataire? Et où ces derniers disposent-ils des plus gros revenus par rapport à leur loyer? Un nouveau baromètre diffusé lundi par le réseau immobilier en ligne Blue vient apporter des réponses clés à ces interrogations.
On y apprend ainsi que pour les délais de recherche d’un logement, c’est dans les zones les moins tendues que les locataires trouvent un logement le plus rapidement: seulement 13 jours en moyenne dans le Centre-Val de Loire, 17 en Bourgogne-France-Comté, 18 dans les Pays de la Loire et 20 jours dans les Hauts-de-France.
A l’inverse, l’Ile-de-France est l’une des régions où les locataires mettent le plus de temps à trouver un bien: 40 jours. Il n’y a que dans la région Grand Est et en Corse que les délais sont plus long (respectivement 44 et 45 jours). Et pour cause, dans ces régions il y a très peu d’offres à la location. Et il est là le sujet. C’est le déséquilibre entre l’offre et la demande qui explique ces délais considérables pour les locataires.
63 jours pour trouver un locataire en Corse
A l’inverse, là où c’est très long pour les locataires, c’est évidemment très rapide pour les propriétaires. Il faut seulement 33 jours aux propriétaires bailleurs pour trouver un locataire en Ile-de-France et seulement 32 jours en Auvergne-Rhône-Alpes ou 36 jours dans les Pays de la Loire. Soit un peu plus d’un mois en moyenne dans ces régions. A l’autre bout du spectre, nous sommes au-delà des deux mois en Bretagne (62 jours) et en Corse (63 jours) et à 52 jours en Bourgogne-France-Comté.
Autre élément intéressant de ce baromètre: la solvabilité des locataires. La crainte principale des propriétaires bailleurs c’est de ne pas être payés. Ils cherchent donc toujours des locataires dont les revenus seront largement suffisants. D’où le classement régional de la solvabilité de ces derniers réalisé par Blue.

En tête, on retrouve la région Grand Est : ici les locataires gagnent en moyenne 5,7 fois plus que le loyer moyen demandé. Derrière, on trouve la région Centre-Val de Loire avec des revenus équivalents à 4,9 fois le loyer moyen dans la région. De même pour la région Bourgogne Franche-Comté (4,9).
Décorrélation entre les loyers et les revenus en région parisienne
A contrario, c’est évidemment là où les tensions locatives sont les plus fortes que ces ratios sont les plus faibles. En régions PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur), en Corse et dans les Hauts-de-France, les locataires gagnent en moyenne 3,6 fois plus que le loyer demandé. On est à peu de chose près sur le même ratio en Ile-de-France, à 3,7.
Alors qu’on continue d’entendre que certes à Paris les loyers sont élevés mais les revenus aussi, si c’était vraiment le cas, les ratios seraient similaires. Or on voit bien la décorrélation entre les niveaux de loyers et les niveaux de revenus dans la région parisienne avec cet indicateur.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/ucXn8BsgM9A/dans-quelles-regions-l-effort-des-menages-pour-leur-loyer-est-il-le-plus-faible-47768.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière