L’investissement Pinel applicable aux maisons neuves (©Maison Pierre)
Toutes les études l’attestent : 3 Français sur 4 rêvent de vivre dans une maison individuelle. Certains sont même prêts à la louer en attendant un jour de faire construire ou d’acheter dans l’ancien. Le dispositif d’investissement locatif Pinel s’applique aussi à la construction de maisons neuves destinées à la location.
Cent mille familles cherchent chaque année une maison à louer. Mais l’offre reste inférieure à la demande : il faudrait, d’après les études les plus poussées, construire 15 000 villas chaque année sur les dix prochaines années pour répondre aux attentes de cette population. De fait, la mise en location de ces maisons trouve donc facilement preneur. Et le dispositif Pinel peut vous aider à construire pour la location avant de récupérer votre bien plus tard.
Des locataires qui durent Dans le cas contraire, si vous souhaitez maintenir le bien à la location le plus longtemps possible, sachez qu’en moyenne, les locataires restent 80 mois dans une maison individuelle contre 30 mois dans les appartements.
Le Pinel se décline aussi pour la construction de maison neuve Réaliser un investissement locatif à travers le dispositif Pinel offre la possibilité de combiner un revenu locatif et des avantages fiscaux. Ces derniers peuvent aller jusqu’à 21 % de vos impôts si l’investissement est réalisé en métropole.
La réduction d’impôt varie selon la durée de la location – 6 ans : 12% de réduction d’impôt.
– 9 ans : 18% de réduction d’impôts.
– 12 ans : 21% de réduction d’impôts.

Les règles à respecter – Le montant de l’investissement doit rester en deçà de 300 000 euros et 5 500 euros par m² de surface habitable. – Des délais très précis sont imposés : le bien doit avoir été acquis entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016. – Autre obligation : louer « nu » le bien pendant une période de 6, 9 ou 12 ans à un locataire qui habite le lieu comme sa résidence principale. – Il faut louer la maison dans les 12 mois suivant la date de son achèvement. Cette dernière doit être achevée dans les 30 mois suivant l’ouverture du chantier.
Respecter la localisation La localisation du bien à construire est aussi à prendre en compte : le bien doit se situer en zone A, A bis et B1, définies par le décret du 5 août 2014 ou en zone B2 selon agrément préfectoral (1). De même, les loyers applicables dans le cadre du dispositif Pinel ne doivent pas excéder un certain plafond, prenant en compte la localisation du bien et la taille du logement. Par ailleurs, le logement doit respecter la réglementation thermique 2012 (RT 2012).
Plafond de loyer mensuel (depuis le 1er janvier 2015)- Zone A bis : 16,82 euros
– Zone A : 12,49 euros
– Zone B1 : 10,06 euros
– Zone B2 : 8,74 euros
(1) Pour savoir si le territoire où vous souhaitez construire est éligible au Pinel : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/dVMEearxb70/construire-une-maison-neuve-en-passant-par-le-dispositif-pinel-35016.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière