La Fédération des ascenseurs interpelle les candidats à l’élection présidentielle (©Mario Tama Getty Images North America – AFP)
En 2015, le taux d’équipement pour 100 habitants était de 0,76 en France, contre 1,57 en Italie et 2,15 en Espagne. C’est le constat de la Fédération des ascenseurs, qui interpelle les candidats à l’élection présidentielle.
(LaVieImmo.com) – Le futur gouvernement va avoir du pain sur la planche. Alors que syndicats et associations de consommateurs déplorent le manque de propositions concrètes visant à améliorer la politique du logement en France, la grogne monte du côté de la Fédération des ascenseurs.Estimez votre bien

Selon l’organisation représentative des ascensoristes, le pays « continue à concevoir des immeubles à hauteur limitée, par conséquence sans ascenseur », et accuse un vrai retard sur ses voisins européens en matière de taux d’équipement avec moins de 8 ascenseurs pour 1.000 habitants en 2015, quand l’Italie et l’Espagne sont deux voire trois fois mieux équipés.
Cette situation est inchangée depuis 30 ans. De fait, aujourd’hui, près d’un Français sur 2 vivant en logement collectif ne bénéficie pas d’ascenseur, d’après des données de l’Insee. « Un constat d’autant plus contradictoire quand on sait que 70% des Français estiment nécessaire l’installation d’un ascenseur avant le 4ème étage et que 76% d’entre eux plébiscitent le maintien à domicile », souligne l’organisme.
Les propositions concrètes de la fédération
« Comment adapter l’habitat collectif au défi de l’accessibilité ? Comment adapter la ville d’aujourd’hui à ces mutations sociétales ? Comment préserver l’attractivité de nos centres villes en permettant aux seniors de rester à domicile le plus longtemps possible ? » s’interroge la fédération, selon laquelle « les actions concrètes ne sont pas au rendez-vous des programmes à ce jour ».
Dans son Manifeste « La mobilité verticale au service de la ville de demain » publié fin 2016, la Fédération des ascenseurs propose d’inciter les promoteurs à intégrer, dès la phase de pré-construction, l’espace nécessaire à l’installation d’un ascenseur en instaurant un bonus de constructibilité.
Elle souhaite également installer de nouveaux équipements ou adapter les ascenseurs existants pour accompagner les besoins des personnes âgées, en appliquant un taux de TVA réduit à 5,5% pour les propriétaires ou, si les travaux sont financés par leurs descendants, instaurer un abattement sous conditions de ressources sur les droits de succession.
La fédération propose aussi de rendre éligibles la modernisation et la rénovation des ascenseurs au crédit d’impôt sur la transition énergétique (CITE).

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/jt0Cy1DYSI0/ascenseurs-la-france-toujours-en-retard-sur-ses-voisins-europeens-39224.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière