Virginie Calmels est évincée de Barnes (©Mehdi Fedouache – AFP)
Virginie Calmels avait été recrutée mi-mars au poste de présidente de Barnes France. Mais à cause d’une mauvaise entente avec les actionnaires, elle assure avoir démissionné.
(LaVieImmo.com) – Sa reconversion dans l’immobilier de luxe a tourné court. Virginie Calmels, ancienne numéro deux des Républicains, a été évincée de son poste de présidente de Barnes France, a annoncé dans un communiqué le groupe immobilier de luxe qui l’avait recrutée mi-mars. « À compter du 24 juin 2019, Thibault de Saint Vincent reprend l’ensemble des fonctions de CEO du groupe Barnes en remplacement de Virginie Calmels entrée en poste le 11 mars 2019 et dont les fonctions cessent immédiatement », précise la société dans un communiqué.
« À la suite de dissensions majeures entre Virginie Calmels et les actionnaires, cette décision est devenue inévitable », est-il ajouté sans plus de précision. « L’éthique et le professionnalisme des équipes de Barnes lui ont permis de devenir en 20 ans un acteur majeur de l’immobilier international haut de gamme et nous poursuivons ce développement fort de nos valeurs », a réagi Thibault de Saint Vincent, sans donner plus d’explication à cette annonce soudaine.
Virginie Calmels a d’ores et déjà réagi: « J’ai mené durant les premières semaines un audit de l’entreprise dont j’ai remis les conclusions le 5 juin. Suite au refus des actionnaires jeudi 21, réitéré vendredi 22, de me garantir leur accord pour la mise en oeuvre des mesures correctrices préconisées, je (…) n’ai pas eu d’autre choix que de cesser toutes mes fonctions, avec prise d’effet immédiat. Compte tenu de la volonté de la société de tenter de ternir mon image et d’attenter à ma réputation, je n’ai d’autre choix que de communiquer moi-même », précise l’ex-dirigeante qui se « réserve » la possibilité de faire valoir « tous ses droits ».
Première adjointe d’Alain Juppé
Vriginie Calmels était devenue coactionnaire, elle était présidente de Barnes France et avait aussi pris la tête (en tant que CEO) des entités Barnes International et Barnes Hospitality. Elle avait notamment pour mission « de créer la première grande marque de luxe mondiale dans le domaine des services », avait annoncé la marque à l’époque. Outre des services immobiliers haut de gamme, la société immobilière fondée il y a près de 20 ans est présente dans le conseil en art et patrimoine, le conseil en transaction ventes et locations de yachts, la vente de vignobles, chasses et haras, l’architecture et la décoration intérieure. En 2018, ses ventes ont atteint près de 4,9 milliards d’euros.
Ce départ intervient à un moment critique pour Barnes. Selon les informations de Challenges, le fisc français mène actuellement une enquête sur le groupe, et plus particulièrement sur les relations financières entre Barnes France et une structure basée au Luxembourg : Barnes Global Licensing. Il serait question d’une optimisation fiscale jugée un peu trop agressive par Bercy. Une visite domiciliaire des enquêteurs aurait ainsi eu lieu le 13 juin dernier au siège de Barnes à Neuilly-sur-Seine, ainsi qu’aux domiciles de Heidi Barnes (fondateur et actionnaire du groupe) et de Thibault de Saint Vincent.
Virginie Calmels, 48 ans, est diplômée de l’École supérieure de commerce de Toulouse ainsi que de l’Institut Européen d’Administration des Affaires (Insead). Elle est également titulaire d’un diplôme d’études supérieures comptables et financières et d’un diplôme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes. Avant de s’engager en politique en 2014 et de devenir la première adjointe d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, elle avait successivement été directrice financière de Numéricable, directrice générale déléguée de Canal+, patronne d’Endemol France puis directrice général d’Endemol monde. Début 2019, Virgine Calmels avait démissionné de ses mandats à Bordeaux (où elle était première adjointe en charge de l’économie et de l’emploi) et à Bordeaux Métropole (où elle était vice-présidente), dans la foulée du départ d’Alain Juppé. Elle avait par ailleurs été première vice-président du parti Les Républicains de fin 2017 à mi-2018.
(Avec AFP)

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/vPBEC_ZUwMk/trois-mois-apres-son-arrivee-virginie-calmels-quitte-deja-barnes-45892.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière