Rennes affiche un rendement locatif brut compris entre 4,5 et 5%. (©AFP)
VIDEO Avec des loyers en forte hausse et des délais très courts pour trouver des locataires, les villes de la façade ouest ont plus d’atouts que Lyon ou Paris.
(BFM Immo) – Si traditionnellement c’est dans les zones les plus tendues que les délais pour trouver un locataire sont les plus courts, les choses semblent avoir changé. Selon les données du dernier baromètre des loyers de SeLoger, Paris est désormais distancé par les principales villes de la façade ouest.
Alors qu’il faut en moyenne 21 jours pour trouver un locataire dans la capitale pour un logement loué vide, ce délai atteint seulement 15 jours à Nantes, 16 jours à Bordeaux ou encore de 19 jours à Rennes ou Angers. Le délai moyen pour trouver le bon locataire est ainsi également moins élevé à Lyon (16 jours) ou Strasbourg (20 jours).
>> Téléchargez gratuitement notre guide Loi Pinel
Mais ce sont bien les villes de l’ouest qui se distinguent le plus. Dans ces communes, la demande locative est forte et pousse les prix vers le haut. En particulier à Rennes et Nantes où les prix au m2 ont progressé respectivement de 12,8% (à 2.880 euros) et de 8,6% (à 3.100 euros) au deuxième trimestre sur un an, d’après les derniers chiffres disponibles des notaires. En revanche, Bordeaux est plutôt entrée dans une phase d’apaisement, après l’envolée considérable observée ces dernières années, avec des prix qui stagnent désormais: +1,3% pour un mètre carré qui se négocie en moyenne à 4.350 euros.

Des loyers qui flambent à Nantes et Bordeaux
Mais est-ce que les loyers suivent ? A Rennes, cela reste très mesuré avec seulement 1,8% de hausse sur un an des loyers moyens hors charges à 576 euros par mois pour une location vide, selon SeLoger. A contrario, à Nantes (+6,7% par rapport à octobre 2018, à 620 euros mensuels) et à Bordeaux (+7,5% à 715 euros), les loyers flambent.
Des augmentations suffisamment importantes pour garantir des rendements toujours très intéressants, malgré l’envolée des prix à l’achat. Les propriétaires peuvent ainsi aller chercher un rendement moyen brut (avant charges et impôts) entre 4,5% et 5,5% à Rennes et Nantes, avec un petit avantage pour Rennes. Pour Bordeaux on est au mieux autour de 4%. Ce qui est toujours mieux que dans des grandes villes comme Lyon (3,5%) ou Paris (autour de 3%), où les propriétaires doivent compter sur la plus-value à la revente pour s’y retrouver.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/n_3zIU5_SPQ/rennes-nantes-bordeaux-l-ouest-le-nouvel-eldorado-de-l-investissement-locatif-47150.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière