A Paris, il faut 21 mois de revenus pour l’apport (©Eric Feferberg – AFP)
S’il faut en France, en moyenne, un apport équivalent à 7 mois de revenus, à Paris cela représente presque 2 ans de salaire.
(BFM Immo) – En cette fin d’année, acheter sans apport devient plus compliqué. Le courtier Vousfinancer constate certes que certaines banques accordent encore des financements à 110% (autrement dit elles financent l’intégralité du bien et les droits de mutation). « Mais elles ne sont pas nombreuses: une ou deux par région, et parfois uniquement pour les jeunes primo-accédants de moins de 40 ans », souligne le courtier dans un communiqué. Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer ajoute qu’un apport personnel permet aussi d’avoir un taux plus attractif. « En moyenne, les différences de taux proposés entre un dossier avec 20% d’apport et un dossier sans apport sont de 0,20 point mais dans une banque qui cherche actuellement à limiter les financements à 110%, l’écart atteint 0,55 point ». Soit un taux proposé qui passe par exemple de 1% à 1,55%.
>> Trouvez avec notre simulateur gratuit le meilleur taux pour votre crédit immobilier
Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer, enfonce le clou: « Les banques ont une plus forte tolérance pour les jeunes qui débutent dans la vie active… A 30 ans, il est normal de ne pas avoir pu mettre de côté 15.000 euros d’épargne. Mais à 40 ans et secundo-accédant, il sera problématique de ne pas avoir démontré une capacité à mettre de l’argent de côté ».
Presque 2 ans à Paris
Vousfinancer a donc décidé de calculer le montant nécessaire pour acheter un appartement de 75 mètres carrés dans 15 villes de France. Sur la base des 10% d’apport généralement demandé en France, il faut pouvoir disposer de 15.450 euros. Ce qui représente 7 mois de revenus.
Mais rapporté aux revenus moyens par foyer fiscal de chaque ville, les écarts sont considérables. Saint-Etienne est la seule ville sous la moyenne nationale. L’apport nécessaire est de 7.000 euros soit 4 mois du revenu moyen d’un ménage de la ville. À Orléans, 14.700 euros sont nécessaires, soit 7 mois. En revanche, à l’autre bout du spectre, à Paris 75.675 euros d’apport sont nécessaires, soit presque 2 ans de revenus d’un Parisien moyen (21 mois exactement). À Bordeaux, un peu plus de 32.000 euros sont nécessaires soit 14 mois. À Lyon et Nice, 13 mois de revenus d’apport, avec respectivement 32.250 euros et 28.425 euros. « Il faut près d’un an de revenus à Nantes, Rennes, Montpellier, Lille, Marseille ou Strasbourg et 9 mois à Rouen, considérées pour certaines pourtant comme des villes plus abordables », précise le courtier.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/Hf7w1jbbxOY/quel-apport-faut-il-pour-acheter-un-bien-immobilier-dans-les-grandes-villes-47254.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière