Le bâtiment gagne en optimisme pour 2019 (©Philippe Huguen – AFP)
Le président de la Fédération française du bâtiment était l’invité de BFM Business. S’il salue les bons résultats du secteur, il s’inquiète pour l’avenir.
(LaVieImmo.com) – « Pour le moment, ça tient ». C’est le constat réalisé par Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), au micro d’Hedwige Chevrillon dans l’émission « 12h, l’heure H » ce mardi sur BFM Business. La fédération s’attendait jusqu’alors à une année morose, avec un léger déclin (-0,5%) de l’activité du bâtiment. Finalement, elle prévoit une petite progression (+1,3%).
Et pour cela, Jacques Chanut dit: « Merci les banques ». En effet, pour le président de la FFB, ces bons chiffres sont intimement liés aux conditions de crédit historiquement favorables pour les ménages français. « La baisse du PTZ est compensée par des conditions plus souples pour les ménages modestes ». Mais cela n’est pas pérenne. « On ne peut pas construire une politique du logement sur un effet conjoncturel », rappelle-t-il.
Présentation du budget
C’est dans le budget 2020, dont la présentation est prévue le 25 septembre, que l’avenir de cette aide à la propriété doit être précisé, parmi de multiples sujets sensibles pour le bâtiment. À ce titre, la fédération a multiplié mardi les appels du pied pour que le gouvernement adoucisse des arbitrages qui s’annoncent défavorables au secteur.

Le PTZ, par exemple, doit en principe être supprimé au premier janvier 2020 en zones B2 et C pour le neuf, c’est-à-dire dans « une zone qui est essentielle pour le marché des ménages modestes », a affirmé Jacques Chanut, assurant que des « discussions » avaient encore lieu avec le ministère du Logement pour « pérenniser » une forme d’aide.
Autre grand sujet budgétaire pour le bâtiment, la réforme des aides à la rénovation énergétique inquiète la fédération, qui ne s’attend qu’à une stagnation de l’activité cette année dans la rénovation et l’entretien. Le gouvernement va transformer un système de crédit d’impôt (le CITE), qui impose un délai pour profiter de l’aide, en prime, qui peut être obtenue immédiatement. Mais malgré la volonté de rendre ce fonctionnement plus incitatif, le bâtiment craint qu’il devienne moins lisible.
(Avec AFP)
>> Téléchargez gratuitement notre guide pour acheter dans le neuf

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/LNaG52Ugc_k/quand-le-patron-de-la-federation-du-batiment-dit-merci-aux-banques-46476.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière