Les dunes du Touquet (©Pir6mon – Wikipédia)
MeilleursAgents a étudié les prix immobiliers dans différentes stations balnéaires. Si les plages de PACA connaissent les prix immobiliers le plus élevés, c’est en Bretagne que la hausse a été la plus marqué ces dernières années.
(BFM Immo) – A l’occasion des vacances d’été, MeilleursAgents a dévoilé une étude sur l’évolution des prix immobiliers sur les plages françaises. Le premier enseignement de l’étude est que la proximité de la plage joue évidemment un rôle important sur le prix du logement. Ainsi, si la plage est située à 10 ou 15 minutes à pied, le logement connaîtra une hausse des prix de 4% en moyenne par rapport à un logement situé à 20 ou 25 minutes à pied.
Si le trajet est encore moins long, entre 5 et 10 minutes, les prix progressent de 10%. Encore plus spectaculaire, si le trajet est de moins de 5 minutes à pied, les prix sont 23% plus chers que lorsque le bien est situé entre 20 et 25 minutes à pied.
>> Partenariat BFM Business : découvrez les raisons d’investir dans les SCPI de rendement CORUM L’ÉPARGNE
Bond des prix en Bretagne
C’est en Bretagne que les prix immobiliers des stations balnéaires ont le plus évolué sur un an. Ils ont pris 6,5% sur les douze derniers mois et 9,5% sur deux ans. Les stations les plus chères de Bretagne sont La Trinité-sur-Mer (4.343 euros par m2 soit une hausse de 4,4% sur un an), Carnac (3.973 euros par m2) avec une forte progression de +4,8%, suivi de LarmorBaden (3.946 euros/m2) avec elle aussi une belle progression, +4,6% en un an. En moyenne, la Bretagne est “aussi le littoral le plus accessible de France : 2.577 euros par mètre carré”, précise MeilleursAgents. Goulien, en Bretagne, est la station balnéaire la moins chère de France avec 1.193 euros par mètre carré.
Inversement, la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) est le littoral le plus cher avec un prix au mètre carré de 4.770 euros. A 13.264 euros par mètre carré, Saint-Jean-Cap-Ferrat est la station la plus chère avec des prix comparables à ceux du 1er arrondissement de Paris (13.316 €/m2). “Toutes les villes balnéaires de la région ne sont pas si onéreuses! Avec un budget de 3591€/m2, on peut s’offrir une résidence secondaire dans la jolie ville de Hyères”, tempère MeilleursAgents.
Attractivité de la côte atlantique
De son côté, la Manche connaît une légère décroissance (-0,6% en un an) avec un prix du m2 de 2.671€. Touquet-Paris-Plage (5.037€ par mètre carré) est la station la plus chère, suivi par Deauville (4.852€ par mètre carré) et de Benerville-sur-Mer, station balnéaire collée à Deauville.
La côte atlantique confirme son attractivité avec l’une des plus grandes progressions du littoral français: +4,2% en 12 mois et +12,7% sur 24 mois. En haut du podium, se trouve Lège-Cap-Ferret (8.167€ par mètre carré) suivi des Portes-en-Ré pour 7.582€ par mètre carré et d’Arcachon en troisième position (6.252€ par mètre carré).
Le Languedoc gagne par ailleurs en attractivité. C’est un des littoraux où les prix ont le plus augmenté cette année (+4,8%). Palavas-les-Flots y est la station balnéaire la plus cotée (4.144€ par mètre carré).

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/0qva1Z3EBt8/prix-immobiliers-combien-cela-coute-t-il-d-avoir-une-maison-pres-d-une-plage-49044.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière