Pour être heureux, passez votre retraite à l’hôtel (©Mychele Daniau – AFP)
Un Américain a choisi de passer sa retraite à l’hôtel plutôt que dans une résidence médicalisée. Petite précision, ce Texan n’a pour l’instant que 64 ans.
(LaVieImmo.com) – Pour passer une retraite heureuse, oubliez la résidence seniors, assure Terry Robinson. Ce Texan de 64 ans a choisi l’hôtel, selon lui moins cher et aux prestations imbattables. « Pas de résidence médicalisée pour nous, on va réserver une chambre dans un Holiday Inn », a-t-il écrit dans un message sur Facebook repéré par ABC News et qui avait été partagé plus de 113.500 fois mardi.
Le presque retraité a fait ses comptes: au lieu de payer 188 dollars par jour dans un établissement spécialisé, il ne paierait que 60 dollars à l’hôtel, en cumulant les réductions seniors et long-séjour, avec petit-déjeuner et, pour certains, « happy hours » inclus. Ce qui laisse un budget de 128 dollars pour les repas, le service de blanchisserie et autres dépenses.
Cet habitant de Spring, au Texas, aurait l’accès gratuit à la salle de musculation, à la piscine et au sauna de l’hôtel. Et, autre avantage, il aurait du dentifrice, du gel-douche et même un rasoir à disposition dans une chambre faite régulièrement. « En comptant cinq dollars par jour de pourboire, vous aurez toute une équipe prête à vous aider, qui vous traitera comme un client et pas comme un patient », explique Terry Robinson.
« On peut changer d’hôtel ou de ville »
« Les femmes de chambre passent vérifier que tout va bien, et dans le cas contraire, elles appellent une ambulance… ou la morgue », ajoute-t-il. En cas d’accident, les frais sont pris en charge par Medicare, le programme public d’assurance-santé pour les seniors. Et, à quelque chose malheur est bon, « le Holiday Inn vous surclassera dans une suite pour le restant de vos jours ».
Pour se déplacer, il a choisi un hôtel à proximité d’une ligne de bus, gratuit pour les retraités. Les bus pour handicapés sont également une option, « si vous faites bien semblant de boiter », plaisante le sexagénaire. Et pour ceux qui ont la bougeotte, Terry Robinson rappelle qu’on peut changer d’hôtel, ou de ville. « Vous voulez aller à Hawaï, il y aussi un Holiday Inn » et, contrairement à une maison de retraite, où il faut réserver des mois à l’avance, on y prend une chambre dans la journée.
Terry Robinson a donc pensé à tout, même à sa famille: « Ils seront toujours contents de vous voir, et ils resteront probablement quelques jours pour des mini-vacances » et « les petits-enfants s’amuseront à la piscine ».

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/ROrG_iIr5Z8/pour-vos-vieux-jours-optez-pour-l-hotel-plutot-que-la-maison-de-retraite-44856.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière