Une maison en vente à Arlington en Virginie aux Etats-Unis, en mai 2020 (©ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
Après plusieurs mois de flottement, le marché immobilier tourne de nouveau à plein régime aux Etats-Unis. Les ménages américains profitent notamment des taux d’intérêt historiquement bas pour acheter.
(BFM Immo) – Les ventes de maisons neuves ont de nouveau bondi en juillet aux Etats-Unis, de 13,9% par rapport à juin, et sont largement supérieures aux attentes, selon les données du département du Commerce publiées mardi.
Ce sont 901.000 maisons neuves individuelles qui ont été vendues en juillet, contre 791.000 en juin, selon un chiffre révisé, lui, en hausse. C’est bien supérieur aux 787.000 ventes attendues par les analystes. Sur un an, comparé à juillet 2019, la hausse est encore plus forte: +36%.
Pour autant, l’évolution des ventes des maisons neuves est inégale à travers le pays puisque les ventes dans le Midwest (centre des Etats-Unis) ont grimpé de 58,8% comparé à juillet 2019 quand celles du Nord-Est ont chuté de 23,1%. Le prix médian d’une maison neuve aux Etats-Unis s’élevait à 330.600 dollars en juillet.
Un marché dans l’ancien très dynamique
Et le marché du neuf n’est pas le seul à exploser. Les transactions se multiplient également dans l’ancien. Les reventes de logements aux Etats-Unis ont ainsi enregistré une hausse record en juillet, et les prix ont eux aussi grimpé à des niveaux jamais vus, selon les données de la Fédération nationale des agents immobiliers américains (NAR) publiées vendredi.
Les reventes de logements ont augmenté de 24,7% en juillet par rapport à juin, et 5,86 millions de logements existants ont changé de propriétaire en juillet. Le marché de l’immobilier ancien rattrape ainsi le niveau auquel il était avant le plongeon du printemps lié au Covid-19. Les ventes sont même supérieures de 8,7% à celles de juillet 2019.
Des acquéreurs à la recherche de maisons plus grandes
Le prix de vente médian a lui aussi grimpé par rapport à juillet 2019, de 8,5%, pour s’établir à 304.100 dollars, un record. Il s’agit du 101e mois consécutif de hausse des prix, soit plus de huit années ininterrompues.
« Avec le développement du télétravail, les propriétaires actuels recherchent des maisons plus grandes », a commenté Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR, cité dans le communiqué, précisant s’attendre à ce que cela maintienne la demande en 2021. Résultat, les biens disponibles ne sont pas assez nombreux, ce qui a des effets sur les ventes, selon lui. « Le nombre de biens nouveaux en vente est en hausse, mais ils sont vite retirés du marché à cause de la forte concurrence entre acheteurs. Il faut construire plus de maisons », a-t-il ajouté.
Des taux au plancher
Outre un effet de rattrapage après plusieurs mois de flottement du marché avec la crise sanitaire, les ménages américains profitent aussi de taux historiquement bas pour les crédits immobiliers. En juillet, le taux moyen sur 30 ans est passé sous la barre des 3%, du jamais-vu depuis que l’agence américaine de refinancement des prêts hypothécaires Freddie Mac a commencé à le calculer, en 1971.
(Avec AFP)

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/QppRy_XMFiM/les-ventes-immobilieres-explosent-aux-etats-unis-dans-l-ancien-comme-dans-le-neuf-49238.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière