Le village olympique (©Lionel Bonaventure – AFP)
Plaine Commune, qui regroupe neuf villes au nord de Paris, a signé une charte avec quarante promoteurs pour que les prix des nouvelles constructions n’explosent pas avec l’arrivée des Jeux Olympiques. Saint-Ouen n’a pas souhaité y adhérer.
(LaVieImmo.com) – L’arrivée des JO et du village olympique ne devrait pas faire exploser les prix de l’immobilier dans le nord de Paris. C’est en tout cas ce que souhaite Plaine Commune, un un établissement public territorial qui regroupe neuf villes du nord de Paris (Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, l’Ïle-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Saint-Ouen-sur-Seine, Stains et Villetaneuse). Plaine Commune a ainsi rédigé une charte qui a été signée par une quarantaine de promoteurs immobiliers, expliquent ce mercredi Les Échos. La précédente charte datait de 2016. Celle-ci est donc plus en phase avec le développement rapide que connaît actuellement cette zone urbaine au nord de la capitale, avec les infrastructures liées aux Jeux Olympiques qui arrivent et le Grand Paris Express qui se construit.
>> Téléchargez notre guide gratuit Loi Pinel
Avec cette nouvelle charte, les prix plafonds seront donc de 3.000 euros HT le mètre carré dans le nord de Plaine Commune (Villetaneuse, Stains, et Pierrefitte-sur-Seine), 3.300 euros à Epinay-sur-Seine, le nord de Saint-Denis et une partie de la Courneuve, à 3.500 euros dans une partie de Saint-Denis et le nord d’Aubervilliers, et enfin 3.800 euros le reste de Saint-Denis et Aubervilliers.
Saint-Ouen préfère conserver sa propre charte
Pour Patrick Braouezec, président de Plaine Commune, « ce n’est qu’à cette condition que nous contiendrons la tendance à la hausse que Plaine Commune subit, même si le territoire résiste mieux que d’autres. Alors que les programmes de logements se multiplient et que la construction du Grand Paris Express et les Jeux Olympiques et Paralympiques vont amplifier ce mouvement, il est nécessaire de poursuivre notre action afin que les logements neufs produits restent accessibles aux habitants et aux salariés du territoire ».
Seul Saint-Ouen n’a pas voulu signer cette charte. La commune accueille pourtant une partie du village olympique et doit voir arriver en 2020 la ligne 14. Les prix ne vont pas s’envoler pour autant, la commune aillant signé sa propre charte où les prix de vente sont plafonnés à 4.800 euros HT du mètre carré.
On rappellera néanmoins que ces chartes ne s’appliquent que dans le neuf, alors qu’en parallèle les prix au m2 dans l’ancien ont tendance à bondir dans plusieurs villes du secteur. Ils ont ainsi progressé en 2018 de 10,5% à Saint-Ouen, de 10,4% à Saint-Denis et de 16,5% à La Courneuve selon les données des notaires.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/zYvu0gc5wAU/jo-2024-saint-ouen-fait-bande-a-part-pour-limiter-la-flambee-des-prix-immobiliers-dans-le-neuf-45534.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière