Fabrice Abraham, directeur général de Guy Hoquet L’Immobilier (©dr)
Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet L’immobilier, fait le point sur le marché et revient sur la récente obligation de formation continue pour les agents immobiliers.
(LaVieImmo.com) – Quelle tendance globale observez-vous dans le marché immobilier français ?
Fabrice Abraham : 2015 sans être une année exceptionnelle fut meilleure que prévue, avec une augmentation du nombre de ventes de 12%, et en corollaire une stabilité des prix au national. Nous avons de notre côté constaté une fin de la baisse des prix : -0,5% au m² sur le dernier trimestre. Ce qui masque encore des disparités locales très fortes en France. Par ailleurs, le pouvoir d’achat de l’acquéreur a augmenté de 20% sur 4 ans, grâce à la baisse cumulée des prix et des taux d’emprunt. C’est donc un marché qui donne la main à l’acquéreur, qui en profite pour visiter plus de biens et prendre son temps. En effet, le délai d’acquisition est passé de 4 à 7 mois, et le délai de vente moyen est en augmentation de 3 jours, pour atteindre 96 jours.
Selon vous, les signaux sont-ils globalement au vert pour une reprise du marché cette année, comme l’estiment d’autres acteurs de l’immobilier ?Estimez votre bien

Fabrice Abraham : Les astres semblent bien alignés pour 2016, année qui devrait être dans le prolongement de 2015. Les prix continueront à se stabiliser et les taux à se maintenir à un niveau historiquement faible. La politique du logement menée par le premier Ministre fait preuve de plus de réalisme que celle menée par Cécile Duflot. En témoignent le Pinel qui fonctionne bien dans le neuf, et le coup de pouce à l’accession à la propriété en élargissement le PTZ. Les investisseurs comme les primo accédants confirmeront ainsi leur retour amorcé en 2015. Toutefois, nous observerons encore de gros écarts tant sur les prix que sur les volumes de ventes, en fonction des villes et selon l’attractivité de celles-ci.
Enfin, le décret sur la formation des agents immobiliers, très attendu, vient de paraître. Quelle est votre réaction ?
Fabrice Abraham : Notre réseau milite depuis longtemps auprès des pouvoirs publics pour une formation obligatoire pour tous les professionnels de l’immobilier, comprenant les collaborateurs salariés ou non de l’agence. Il fallait faire évoluer une législation de 1970 obligeant seul le patron de l’agence, titulaire de la carte professionnelle, a une condition d’aptitude selon ses diplômes. La loi Alur reprend notre demande ainsi que celle de beaucoup d’acteurs de la profession et nous en sommes ravis. Le consommateur évolue et souhaite des professionnels plus compétents pour encadrer son projet. Cela dit, le quota d’heures exigé (14/an ou 42h sur 3 ans) est un périmètre encore trop minimaliste de mon point de vue. Au sein du réseau, la formation est obligatoire contractuellement pour tous les collaborateurs qui doivent s’acquitter d’une formation initiale de 3 semaines soit 105 heures ( 12 semaines pour le patron) et d’une formation continue annuelle de 40 heures. Mai dans l’ensemble, cette mesure va dans le bon sens, c’est-à-dire celui d’une plus de professionnalisation et d’encadrement de notre secteur d’activité.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/A6ot34yPhEE/immobilier-les-astres-semblent-bien-alignes-pour-2016-34894.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière