L’ancien hôpital est à vendre. (©Agorastore)
Le CHU de Poitiers vend aux enchères l’ancien hôpital Saint-Louis de Lusignan dans la Vienne. La mise à prix est de 55.100 euros.
(LaVieImmo.com) – Avez-vous déjà rêvé de devenir propriétaire d’un hôpital? Cela pourrait bientôt devenir une réalité. Le CHU de Poitiers a en effet décidé de mettre aux enchères l’ancien hôpital de Lusignan sur le site spécialisé Agorastore. La mise à prix est de 55.100 euros.
Ce bien de 5.221 mètres carrés, dont l’annonce de vente est en ligne ici, est associé à une histoire riche. L’histoire de l’hôpital de Lusignan remonte au début du 13ème siècle avec la dotation, en 1248, de deux aumôneries par Hugues X de Lusignan. « Lusignan étant située sur la route du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle est une ville de passage entre Poitiers et Saint-Jean-d’Angély. Les besoins d’hospitalité étant nombreux, on y fonde des aumôneries pour les pèlerins et les mendiants. Vêtements, soins, nourriture et autres nécessités leurs sont donnés », explique Agorastore. « En 1672, Louis XIV donne les bénéfices de l’aumônerie aux chevaliers de Notre-Dame du Mont Carmel et de Saint-Lazare, (ordre fondé à Jérusalem au 11ème ou 12ème siècle pour accueillir les pèlerins et croisés lépreux). L’ordre va jouir des revenus de l’aumônerie pendant un temps, puisqu’en 1695 des édits royaux annulent cette décision et transfèrent les biens au profil du tout nouvel Hôtel-Dieu Saint-Louis de Lusignan ».
Des conditions à respecter
L’histoire continue: « Un hôpital, dénommé Hôtel-Dieu Saint-Louis, est créé par un arrêt du Conseil du roi en date du 21 janvier 1695, confirmé en décembre de la même année par des lettres patentes enregistrées au Parlement le 10 juillet 1696. En 1703, le règlement de l’hôpital, dicté par le roi, est approuvé par l’évêque de Poitiers. Entre la fin 18ème et le 20ème siècle : l’hôpital devient un centre de soins ». En 1980, une extension est construite, ainsi qu’en 2010. Cette dernière permet d’implanter l’établissement côté Sud et donc de vendre ce bâtiment.
Du fait de la proximité avec l’actuel hôpital, le futur propriétaire ne pourra faire ce qu’il veut du bâtiment. « Sera interdite toute construction susceptible de créer ou de subir des nuisances incompatibles avec le voisinage d’habitations. Sont en particulier interdites les constructions ne présentant pas toutes les garanties pour la défense contre le risque incendie ainsi que les risques d’altération de la nappe phréatique, de nuisances sonores, de nuisances olfactives, de pollution des sols et de l’air », prévient Agorastore. De plus, l’édifice ne pourra pas être démoli sans autorisation. En cas de création de logements, il faudra prévoir un stationnement par logement. Et il existe également une hauteur maximum (de 9 à 13 mètres à l’égout du toit selon l’usage du nouveau bâtiment) à respecter.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/RpJbz0v3FLY/et-si-vous-deveniez-proprietaire-d-un-ancien-hopital-pour-55100-euros-45954.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière