Sentier de Saint-Briac: plaintes au pénal contre les propriétaires (©Marcel Mochet – AFP)
Les propriétaires riverains auraient installé deux portes sur le sentier, sans autorisation préalable. Des travaux considérés comme des infractions délictuelles.
(LaVieImmo.com) – La mairie de Saint-Briac et l’association des chemins de ronde d’Ille-et-Vilaine (ACR 35) ont annoncé le dépôt de plaintes pénales contre les propriétaires riverains accusés d’avoir fermé un sentier littoral au coeur d’une bataille judiciaire de près de 40 ans. L’avocat de la mairie Benoist Busson a indiqué à l’AFP qu’il allait assigner Philippe Labouret et Patrick Lefas devant le tribunal de grande instance de Saint-Malo le 5 septembre pour avoir installé deux portes sur le sentier, sans déclaration préalable de travaux.
« Ces travaux sans autorisation sont des infractions délictuelles », a assuré Me Busson, qui a indiqué qu’il allait saisir la procureure de Saint-Malo. « C’est mon voisin qui a apposé les portes, ce n’est pas sur ma propriété », s’est défendu Patrick Lefas, par ailleurs président de chambre maintenu à la Cour des comptes. « Ni de près, ni de loin, je ne suis concerné par cette affaire », a-t-il déclaré à l’AFP, jugeant la plainte de la commune « attentatoire » à sa « dignité ». Le président de l’ACR 35 et ancien magistrat Patrice Petitjean a, lui, porté plainte contre X auprès de la gendarmerie pour entrave au libre passage des piétons, selon une copie de sa plainte consultée par l’AFP.
Une histoire vieille de 40 ans
En juin, la cour administrative d’appel de Nantes avait annulé partiellement l’arrêté préfectoral fixant le tracé de ce sentier littoral en raison de risques d’éboulement, contestés par la préfecture. « Le portail est sur la bande des 3 mètres où la servitude est de droit et ne nécessite pas d’arrêté préfectoral », a souligné Patrice Petitjean.
L’avocat de Philippe Labouret, Jean-François Rouhaud, a indiqué être en discussion avec la mairie sur les conditions de réouverture du sentier. « On a eu une réponse qui ne nous satisfait pas complètement. Les discussions se poursuivent », a déclaré Me Rouhaud, ajoutant que « la plainte ne facilite pas les discussions ». Une des portes a été démontée et taguée deux nuit de suite. « Ouvre », « part » et « Fuck you », pouvait-on lire sur la porte. Le maire de Saint-Briac Vincent Dendy Wilkes a appelé à l’apaisement « des deux côtés ».
La fermeture du sentier n’est que l’énième rebondissement d’une bataille vieille de près de 40 ans. Un arrêté préfectoral de 1982 avait été annulé par le Conseil d’État en 1988 après des recours de riverains. Un nouvel arrêté préfectoral, pris en 2015, a été lui aussi immédiatement attaqué et partiellement annulé. Parmi les requérants, figurent notamment l’héritier d’une grande entreprise de transports routiers (domicilié au Panama) ou la famille Forbes, dont sont issus l’ancien secrétaire d’État américain John Kerry et l’ancien ministre de l’Environnement Brice Lalonde.
(Avec AFP)

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/YsPRRJJu6wM/des-plaintes-penales-contre-les-proprietaires-qui-auraient-ferme-le-sentier-littoral-de-saint-briac-46242.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière