Certaines banques régionale ont baissé leurs taux. (©Jean-Sebastien Evrard – AFP)
En ce début du mois de juillet, certaines banques tentent de séduire les derniers clients de l’été avant les vacances. Elles proposent donc, aux meilleurs profils, des taux extrêmement compétitifs.
(LaVieImmo.com) – Toujours plus bas! Alors que les taux immobiliers ont atteint des plus bas historiques en mai, pour certains profils, il existe encore des marges de négociation. En effet, le 1er juillet, le taux d’emprunt de l’OAT à 10 ans est repassé en territoire négatif à -0,05% sur le marché secondaire (c’est-à-dire pour les obligations déjà en circulation). Les OAT, obligations assimilables du Trésor, sont des emprunts que l’État français émet pour financer ses besoins. Or, ces OAT servent de référence pour tout le marché du crédit, en particulier immobilier, qui suit globalement la même tendance. Résultat, certaines banques régionales baissent leur taux de crédit. « Elles veulent capter les derniers dossiers de l’été avant un mois d’août traditionnellement plus calme du point de vue des demandes de prêt », précise Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.
Ces baisses de taux sont comprises entre 0,05 et 0,15 point de pourcentage et sont essentiellement le fait des banques régionales. « Les banques nationales ont – pour l’instant – laissé leurs taux inchangés », note Sandrine Allonier. Les taux de crédit immobilier moyen ressortent donc actuellement chez ce courtier à 1,20% sur 15 ans, 1,40% sur 20 ans et 1,60% sur 25 ans. Mais pour les meilleurs profils, les taux peuvent être encore plus intéressants.
>> Trouvez avec notre simulateur gratuit le meilleur taux pour votre crédit immobilier
En effet, le courtier constate que certains Français peuvent emprunter 0,6% sur 15 ans, 0,8% sur 20 ans et même à 1% sur 25 ans. Vousfinancer donne l’exemple d’un couple de 38 ans, avec trois enfants, primo-accédants, qui gagne 7.500 euros nets par mois et qui a acheté une maison ancienne de 750.000 euros avec 15% d’apport. Ce couple a obtenu, auprès de l’agence Vousfinancer de Nantes, deux prêts: un de 0,85% sur 15 ans et un de 1% sur 25 ans.
Toujours la même cible de clients
Le courtier donne également l’exemple d’un couple de médecins de 33 et 34 ans qui gagnent 14.000 euros par mois. Primo-accédants, ils ont acheté une maison à 800.000 avec 25% d’apport. Ils ont obtenu un prêt de 0,8% sur 20 ans auprès de l’agence de Nantes.
Sandrine Allonier analyse: « Les banques cherchent toutes globalement à prêter à la même cible de clientèle : les emprunteurs à hauts revenus et peu endettés, donc souvent primo-accédants. C’est cette forte concurrence interbancaire qui conduit à ces taux records ! Même à ce niveau de taux, le crédit immobilier reste rentable pour les banques, à condition pour elles tout de même d’obtenir la domiciliation des revenus et de capter l’épargne du client ». Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer complète: « Les banques savent que les clients qu’elles vont capter en ce moment ont très peu de chances de renégocier leur prêt à l’avenir, car même si les taux baissent encore, ce sera de façon limitée et sûrement pas de 0,70 ou 1 point, écart de taux nécessaire pour rendre une opération de renégociation intéressante… ce sont donc des clients qu’elles vont garder un certain nombre d’années, en moyenne 8 ans, et qu’elles ont donc tout intérêt à capter ».

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/-idltbxp-LQ/credit-immobilier-certains-francais-parviennent-a-emprunter-a-1-sur-25-ans-46006.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière