Philippe Salle, président de Foncia (©BFM Business)
Philippe Salle, président de Foncia, explique sur BFM Business que le métier est devenu très complexe. Mais selon lui, il est possible de libérer du temps au gestionnaire de syndic pour qu’il puisse se rapprocher de ses clients.
(BFM Immo) – “Aujourd’hui, le métier de syndic est un métier juridique très complexe”, déplore Philippe Salle, président de Foncia, sur BFM Business. “Il faut être juriste ou comptable car la loi est très complexe”, insiste-t-il. Résultat, sans surprise, les gestionnaires de syndic se sont éloignés des clients.
Le but de Philippe Salle est justement de réussir à rapprocher les syndics et les clients. Pour cela, il veut “libérer du temps (au syndic) par la digitalisation du métier. Les tâches administratives peuvent être digitalisées et automatisées”. Et pour le président de Foncia, ce temps libéré permettra justement de passer plus de temps avec les copropriétaires.

Par exemple, plutôt que trois visites par an, il aimerait que les gestionnaires de syndic aillent voir les copropriétés une dizaine de fois par an, presque tous les mois.

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/6U3AwL6z8hg/comment-foncia-veut-se-rapprocher-des-coproprietaires-avec-le-numerique-48862.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière