Il peut être rentable de passer en location longue durée (©Thomas Coex – AFP)
Le tourisme peine à redémarrer. Les propriétaires de logements Airbnb ont aujourd’hui trois solutions : laisser leur logement en location courte durée, le penser en location longue durée ou faire un mélange des deux. L’agence de gestion locative Flatlooker a analysé les trois possibilités.
(BFM Immo) – Avec la crise sanitaire qui pèse encore sur le tourisme, les propriétaires qui louaient leurs biens immobiliers sur des plateformes de location saisonnières type Airbnb se posent la question de les y laisser. Flatlooker, une agence locative en ligne, a étudié trois solutions qui s’offrent à ces propriétaires.
“En se basant sur le modèle de reprise en « U » mis en avant depuis quelques semaines par le secteur du tourisme, Flatlooker a d’abord tenu à souligner, la reprise très lente du marché de la location courte durée, dont les taux d’occupation devraient revenir à la normale en août 2021. Dans le même temps, Flatlooker observe une stabilité du marché de l’immobilier longue durée”, précise le spécialiste.
>> Partenariat BFM Business : découvrez les raisons d’investir dans les SCPI de rendement CORUM L’ÉPARGNE
3 scénarios pour les bailleurs
A partir de là, Flatlooker a étudié trois scénarios pour un appartement meublé de 40 m2: la location courte durée (100% en Airbnb sans limite de 120 jours pour un local à usage d’habitation dans les grandes villes), la longue durée (bail meublé d’un an pour un appartement de 40m² à 1.200 euros par mois) et un mixte (bail mobilité/étudiant jusqu’en avril 2021 puis remettre son logement en location courte durée entre mai 2021 et août 2021). Sur ce scénario mixte, Flatlooker précise : « Il s’agit d’un bail étudiant ou mobilité pendant 9 mois et Airbnb sur les mois d’été qui coïncident au retour des touristes ». Pour la location Airbnb, Flatlooker estime les revenus potentiels à entre 100 et 115 euros la nuit en fonction des mois. Ensuite, un taux d’occupation* est estimé mois par mois en appliquant une courbe de reprise en U.
Il en ressort que pour les propriétaires Airbnb, passer son bien sur de la location longue durée ou mixte est une alternative qui peut s’avérer payante. Avec les hypothèses retenues par Flatlooker, et une fois les charges et impôts pris en compte, la mise en location longue durée rapporterait ainsi 12% de plus que la location Airbnb. L’option mixte (location étudiante puis location saisonnière) rapporterait quant à elle 35% de plus que la location de courte durée via Airbnb seule.
“Bien que la location courte durée semble générer des revenus conséquents même en période de crise, les coûts opérationnels liés à ce type de location sont très importants. Aussi, il est important de garder une vision complète de la rentabilité de son logement pour sélectionner le scénario le plus adapté à ses contraintes financières et sa relation au risque”, commente Nicolas Parisot, co-fondateur de Flatlooker.

Méthodologie pour le taux d’occupation : taux d’occupation par mois historique 2019-2020 pris sur AirDna.com auxquels on a appliqué une courbe de reprise en U sur août 2020 – août 2021 (courbes de reprise théorique du marché tourisme / hôtellerie publiés par des experts du secteur). Taux occupation longue durée : 97% et stable pendant et post covid (source : plus de 1000 logements gérés par Flatlooker)

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/dUXGyzIlPpQ/avec-la-crise-du-tourisme-passer-son-logement-airbnb-en-location-longue-duree-va-devenir-plus-rentable-49002.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière