USA: le moratoire sur les expulsions prolongé jusqu’à la fin de l’année (©Johannes Eisele – AFP)
Des dizaines de millions de ménages peinent à payer leur loyer ou leur emprunt. Le gouvernement a préféré prolonger les mesures de protection contre les expulsions.
(BFM Immo) – Le gouvernement américain a annoncé le prolongement jusqu’à la fin de l’année des mesures de protection contre les expulsions pour des dizaines de millions de ménages qui peinent à payer leur loyer ou leur emprunt en raison du coronavirus. « Les gens ayant du mal à payer leur loyer en raison du coronavirus n’auront plus à s’inquiéter d’être expulsés et risquer de propager ou d’être exposé au virus en raison de difficultés économiques », a indiqué mardi le porte-parole de la Maison Blanche, Brian Morgenstern.
Ces mesures prévoient la prolongation du moratoire contre l’expulsion ou les saisies immobilières décrété par le ministère de l’Urbanisme ainsi que son élargissement, sous conditions, à tous les locataires courant le risque de se retrouver sans toit ou d’être hébergés dans des logements collectifs, selon des responsables du gouvernement.
« Un lieu où passer leur quarantaine, s’isoler »
« Il est essentiel que pendant cette pandémie les Américains aient quelque part où passer leur quarantaine, s’isoler ou pratiquer la distanciation physique », a expliqué un haut responsable gouvernemental. En mars, le Congrès avait voté un grand plan d’aide d’urgence pour les familles et les entreprises, mais les négociations entre la Maison Blanche et l’opposition démocrate sur un nouveau plan sont bloquées.
Le président Donald Trump avait signé en août un décret pour venir en aide aux Américains frappés par le chômage à cause de la pandémie et menacés d’expulsion. Les Etats américains ont également mis en place des systèmes temporaires de protection des locataires ne pouvant plus payer leur loyer ou des propriétaires incapables de rembourser leur emprunt. Jusqu’à 40 millions de personnes courent le risque d’être expulsées dans les prochains mois, estimait en août le centre de réflexion Aspen Institute.
En France, la trêve hivernale, qui gèle les expulsions et qui s’arrête normalement fin mars, avait été prolongée jusqu’au 10 juillet dernier. Mais les procédures sont beaucoup plus longues dans l’Hexagone où elles peuvent prendre jusqu’à deux ans. En outre, le ministre du Logement, Julien Denormandie a indiqué que « seules les procédures d’expulsions locatives adossées à des possibilités de relogement opérationnel seront mises en œuvre ». En attendant, « les propriétaires pourront solliciter l’indemnisation de l’État » quand les procédures d’expulsion n’auront pas été exécutées.
(Avec AFP)

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/lx97F-WwvMo/aux-etats-unis-les-expulsions-sont-interdites-jusqu-a-la-fin-de-l-annee-49292.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière