La revitalisation des centres villes « accélérateur » de la relance (©CC)
Le ministère de la Cohésion des territoires affirme que le programme Action cœur de Ville est un accélérateur du plan de relance. Le programme vise à favoriser les projets novateurs pour la reconquête des centres des villes intermédiaires -20.000 à 100.000 habitants.
(BFM Immo) – La revitalisation des centres urbains des villes moyennes constitue un « accélérateur » du plan de relance gouvernemental, a assuré le ministère de la Cohésion des territoires. « Nous avons identifié plus de 1200 actions prêtes à démarrer qui vont pouvoir se concrétiser très rapidement à partir du moment où le plan de relance entre en vigueur », a expliqué l’entourage de la ministre Jacqueline Gourault, à la veille des troisièmes rencontres du programme Action coeur de Ville (ACV). ACV, un programme lancé fin 2017 qui dispose d’une enveloppe de 5 milliards d’euros sur cinq ans, compte notamment sur la culture pour revitaliser les centres de 222 villes moyennes, entre 20.000 à 100.000 habitants.
Les différentes municipalités pourront bénéficier de dispositifs comme ceux de la rénovation des bâtiments ou pour la numérisation, a indiqué cette source. L’enveloppe globale du plan de relance disponible pour ces projets n’est toutefois pas connue. « Action coeur de ville est un accélérateur de la relance », a estimé l’entourage de la ministre qui rappelle que ce programme lancé il y a bientôt trois ans regroupe 234 villes qui cherchent à revitaliser des centres-villes « négligés pendant des décennies en y remettant des habitants, des commerces, des services, des activités, de la culture… ».
Le programme vise à favoriser les projets novateurs pour la reconquête des centres des villes intermédiaires -20.000 à 100.000 habitants-, avec une enveloppe de cinq milliards d’euros sur cinq ans (2018-2022), hors plan de relance.

Des volumes en hausse
Le baromètre de l’immobilier des villes moyennes, un outil des notaires qui permet de mieux connaître les évolutions de l’immobilier dans les villes moyennes, montre que 148 Coeurs de Ville peuvent être considérés comme dynamiques avec une augmentation du volume de vente entre 2018 et 2019.  » Plus particulièrement, 68 villes sont les éléments dynamiques de leur agglomération », précisent les notaires. En revanche, « entre 2018 et 2019, 50 agglomérations (pour 52 territoires ACV) connaissent une baisse des volumes sur l’ensemble de leur territoire (ville-centre + périphérie) ».
Les notaires précisent bien que dans ce baromètre, les villes du programme présentes en Île-de-France ont été volontairement mises à part. Par leur proximité avec le marché parisien, elles répondent à des dynamiques de volume différentes des autres villes du programme.
Du côté des prix, il apparaît que le prix médian au m2 des appartements anciens dans les 222 villes du programme, au même titre que le prix médian des maisons, augmente moins vite que sur le marché national. « La dynamique de l’évolution des prix dans les appartements anciens, présents essentiellement dans les centres-villes des villes moyennes, est donc très en deçà de la moyenne nationale (1,92 % sur un an dans les territoires ACV contre 5,2 % au niveau national), ce qui tend à prouver que ce type de bien doit encore bénéficier d’évolutions afin de correspondre à la demande. Si le dynamisme est faible du côté des appartements, celui des maisons dans les villes moyennes s’avère proche de la moyenne nationale (2,35 % sur an contre 2,6 %) », précisent les notaires.
Le gouvernement lance un label culturel pour les villes moyennes
La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a annoncé le prochain lancement d’un nouveau label qui sera attribué tous les deux ans à des villes moyennes ou un groupement de collectivités pour « distinguer » leur « attractivité culturelle ». « Pour permettre la mise en valeur et le rôle moteur des villes dans l’innovation culturelle, je lancerai dans les prochains jours la première édition des capitales françaises de la culture », a affirmé la ministre à l’occasion des troisièmes rencontres d’Action coeur de ville (ACV), programme dont l’objectif est de revitaliser le centre des villes moyennes.
« Ce nouveau label distinguera tous les deux ans l’attractivité culturelle d’un territoire de vie, c’est-à-dire d’une ville ou d’un groupement de collectivités de moins de 200.000 habitants », a-t-elle ajouté, précisant que cette initiative a le soutien de la Caisse de dépôts, du ministère des Affaires étrangères et de celui de la Cohésion des territoires. « Ce label donnera une visibilité particulière à ces territoires qui profitera à leur fréquentation touristique, mais aussi à la participation active des habitants à la vie culturelle », a expliqué la ministre qui souhaite donner aux villes moyennes un rôle actif en faveur de « l’innovation culturelle ».
Elle a également souhaité l’implantation « dans les villes moyennes des quartiers culturels créatifs qui, jusqu’ici, ont surtout trouvé leur place dans les grandes villes ». Selon elle, ces nouveaux lieux auraient vocation à devenir « un lieu d’incubation de travail collectif, ainsi qu’un espace ouvert au public et aux artistes ». « Ils permettent aussi de soutenir l’installation de jeunes entreprises en leur proposant un accompagnement qui les aide à grandir, tout en assurant à nos concitoyens une offre culturelle de proximité innovante », a-t-elle ajouté.
Avec AFP

Source Article from http://feedproxy.google.com/~r/La-Vie-Immo/~3/wpxwmgeK7TA/1200-projets-de-revitalisation-des-centres-villes-sont-prets-a-demarrer-49342.html
Source : LaVieImmo.com : toute l’actualité immobilière